CORONAVIRUS, PAS DE PANIQUE! LES HUILES ESSENTIELLES SONT LA!

Tout d’abord, un petit topo sur le virus (sources Institut Pasteur France Paris que vous trouverez en lien ci-dessous) :

Origine du virus est animal, ce serait la chauve-souris, l’animal porteur-source, qui l’aurait transmis à un animal porteur-intermédiaire le pangolin, animal sauve espèce protégée, qui malheureusement fait l’objet de ventes illégales sur les marchés chinois pour sa viande utilisée en alimentaire et en médecine.

L’origine de l’épidémie se situé dans la ville de Wuhan, en Chine et a été localisée dans un marché de denrées alimentaires.

La maladie déclenchée par le coronavirus est une sorte de pneumonie, maladie infectieuse respiratoire appelée COVID-19;

Le nouveau coronavirus identifié a été officiellement nommé SARS-Cov2 (génome établi par l’Institut Pasteur le 30 janvier 2020). Ce virus appartient à la famille des coronaviridae, et à la grande famille structurelle des virus hélicoidaux dans laquelle nous trouvons aussi le virus influenza de la grippe.

Les signes cliniques de la contagion sont similaires à la grippe:

  • une fièvre
  • une toux sèche
  • un essoufflement (dans le cas d’une infection respiratoire aigüe)

Peuvent s’assortir d’autres symptômes cliniques comme:

  • des rhinorrhées (nez bouché)
  • des maux de gorge
  • des diarrhées

Le virus est-il mortel ?

D’après les observations des patients en Chine, et chiffres qui ne concernent que la Chine, il est établi une mortalité entre 15 et 20% des patients qui ont déclaré une pneumonie aigüe. Mortalité de 2% des patients qui ont présentés des symptômes bénins (une fièvre et une toux). Pour les autres patients avec peu de symptômes, pas de cas de mortalité.

La puissance de ce virus est à relativiser sachant que les estimations de mortalité pour cette épidémie sont situées entre 10 000 à 20 000 décès potentiels pour la planète, alors que la grippe quotidienne tue chaque année entre 300 000 et  600 000 personnes.

L’incubation du virus est comprise entre 6 jours et 14 jours. La personne est malade 7 jours après avoir été infectée par le virus.

La personne infectée est contagieuse, la plupart des cas, entre le 3ème et 4ème jour après l’apparition des symptômes; cependant les cas de contagions avant apparition des symptômes ont été constatés.

La transmission du virus se fait par la toux, la personne tousse  des gouttelettes envoyées  entre 1 et 1.5 m; c’est donc une transmission de proximité entre humains.

CONSEILS D’HYGIENE DE PREVENTION

  • tousser dans son coude
  • jeter les mouchoirs à usage unique
  • se laver les mains
  • si vous êtes malade, portez un masque pour protéger ceux qui vous entourent.

QUE PEUT-ON FAIRE POUR SE PREMUNIR DU VIRUS?

Bien évidemment, renforcer un petit peu l’hygiène courante (voir ci-dessus les conseils).

Prévention pour un adulte en bonne santé générale:

  • pas de prises de compléments alimentaires (plantes ou autres) spécifiques, pas de prises ou d’applications d’huiles essentielles;
  • préparer vos aliments avec force d’épices et d’herbes aromatiques (ex. herbes de provence)
  • alimentation favoriser les légumes et les fruits frais, mangez cru, faites peu cuire vos légumes, privilégiez mode de cuisson vapeur;
  • de la vitamine C (dans les fruits et les légumes, du persil frais plat ou frisé),
  • vitamine E (présente dans les huiles végétales tournesol, colza, germe de blé)

Si vous êtes un peu inquiet ou vous avez des doutes, je vous conseille pour faire d’une pierre deux coups en prenant des tonifiants qui vous reboosteront et renforceront votre système immunitaire, à savoir:

  • vitamine C en compléments alimentaires (acerola, baies de goji, propolis, pollens d’abeille, produits de la ruche)
  • utilisez l’AROMATHERAPIE,vous appliquerez tous les 3 jours de l’huile essentielle d’EPINETTE NOIRE picea mariana 4 gouttes 1f/ jour le matin soit sur les surrénales (dans le dos au niveau de votre taille et colonne vertébrale), soit sur la plante des pieds 2 gouttes sur chaque, pendant une quinzaine de jours.

Prévention pour un adulte fatigué stressé (terrain fragilisé):

  • Prendre en compte les conseils ci-dessus et ajouter:
  • AROMATHERAPIE, appliquer sur le thorax tous les 3 jours, 1f/jour le matin  4 gouttes pures du mélange d’huiles essentielles EUCALYPTUS RADIE eucalyptus radié (activités anti-virale, anti-bactérienne, anti-tussif) ET RAVINSARA cinnamomum camphorum (activité anti-virale) (mélange à quantités égales)- évidemment test d’allergie sur le pli du coude en préalable.

Prévention pour les enfants  en bonne santé générale :

N’utilisez pas les huiles essentielles, la GEMMOTHERAPIE est suffisante (extraits des bourgeons des arbres)

– le bourgeon EGLANTIER rosa canina (marque HERBALGEM 30 ml disponible en pharmacie, internet , boutique bio) ,  cure stimulation système immunitaire et tonifiante et anti-virale spécifité troubles respiratoires, de 15 jours, tous les jours

utilisation:

  • de 2 ans à 4 ans 2 gouttes dans un petit verre d’eau 1f/jour le matin
  • de 5 ans à 7 ans 3 gouttes dans un petit verre d’eau 1f/jour le matin
  • de 8 ans à 12 ans  4 gouttes dans un petit verre d’eau 1f/jour le matin
  • de 12 ans à 15 ans 5 gouttes dans un petit verre d’eau 1f/jour le matin

Prévention pour les enfants fragiles sur le plan ORL :

GEMMOTHERAPIE , compléter  le bourgeon EGLANTIER avec un autre bourgeon CASSIS ribes nigrum, aux activités anti-allergiques, stimulant immunitaire et tonifiant, tous les jours, pendant 15 jours

utilisation:

  • de 2 ans à 4 ans 2 gouttes dans un petit verre d’eau 1f/jour le matin
  • de 5 ans à 7 ans 3 gouttes dans un petit verre d’eau 1f/jour le matin
  • de 8 ans à 12 ans  4 gouttes dans un petit verre d’eau 1f/jour le matin
  • de 12 ans à 15 ans 5 gouttes dans un petit verre d’eau 1f/jour le matin
  • Mettre les deux bourgeons dans le même verre d’eau.

N’oubliez pas les conseils alimentaires décrits pour les adultes qui sont tout aussi valables pour les enfants.

QUE PEUT-ON FAIRE POUR LUTTER CONTRE LE VIRUS?

SI VOUS AVEZ ETE INFECTE, consultez bien évidemment votre médecin, ou si vous choisissez la voie du naturel, alors je vous conseille d’utiliser l’AROMATHERAPIE pour vous aider à lutter contre le virus. Si vos symptômes ne s’améliorent pas au bout de 3 jours, arrêtez l’aromathérapie et allez consulter votre médecin.

SOINS ADULTE A PRENDRE PENDANT 7 à 10 jours, suite à l’apparition des symptômes

  • Soin en cutané sur le thorax, utilisez 3f/jour le mélange EUCALYPTUS RADIE et RAVINSARA décrit ci-dessus
  • compléter par application en cutané SARRIETTE DES MONTAGNES satureja montana (activité stimulantes du système immunitaire, activités anti-microbiennes spectre large, tonifiante, 2 gouttes pures sur chaque plante des pieds 2f/jour matin et soir
  • gélules d’huiles essentielles qui sera composée au choix avec les huiles essentielles , PALMAROSA cympobogon martinii, TEA-TREE melaleuca alternifolia, ORIGAN origanum compactum, BOIS DE ROSE aniba parviflora, HYSOPE COUCHEE hyssopus decumbens, INULE ODORANTE inula odorata, MENTHE POIVREE mentha x piperita; dosage aromatique de 80 mg par gélule, 2 à 4 gélules par jour.
  • Consultez votre aromathérapeute pour adapter la posologie de vos gélules à votre cas.
  • pour la fièvre, vous pouvez utiliser l’extrait hydro-alcoolique de REINE-DES-PRES spirea ulmaria (attention contre-indications allergie à l’aspirine) pendant les 3 premiers jours, posologie sur les flacons
  • boire et se reposer, rester chez soi.

SOINS ENFANT à partir de 5 ans jusqu’à 14 ans, A PRENDRE 6 jours, suite à l’apparition des symptômes

 On utilisera les huiles essentielles par voie cutanée mélangée à de l’huile végétale soit de tournesol, soit de noisette, concentrations entre 6% et 20%

Consultez votre aromathérapeute pour préciser la concentration des huiles essentielles et leurs posologie en fonction de l’âge de l’enfant.

  • Soin en cutané sur le thorax et dans le haut du dos au droit des poumons, appliquer un peu du mélange 4f/jour

Je conseille pour les enfants les huiles essentielles suivantes: HYSOPE COUCHEE, BOIS DE ROSE, INULE ODORANTE, TEA-TREE.

Complétez avec la gemmothérapie (voir ci-dessus).

QUE SAIT-ON SUR CE VIRUS? Consultons les DONNEES DE L’INSTITUT PASTEUR FRANCE PARIS

CORONAVIRUS DESCRIPTIF et ETAT DES LIEUX

Je vous invite à regarder cette vidéo très bien présentée pour cerner le sujet.

VIDEO INSTITUT PASTEUR 20 février 2020-Arnaud Fontanet épidiémiologiste à l’Institut Pasteur France

FICHE DESCRIPTIVE DE LA PNEUMONIE DUE AU CORONAVIRUS

Je vous invite à consulter cette fiche décrivant la contagion au coronavirus.

J’en ai extrait ci-dessous les éléments essentiels https://www.pasteur.fr/fr/centre-medical/fiches-maladies/coronavirus-wuhan

EXTRAIT:

Mise à jour le 26 février 2020 à 13 h 00

Au 24 février 2020, selon l’OMS*, 81 109 cas ont été confirmés dans le monde pour le nouveau coronavirus SARS-Cov2, dont 78 191 en Chine. Deux-mille-neuf-cent-dix-huit cas ont été rapportés hors de Chine dans 52 pays différents. A ce jour, on dénombre 2 718 décès en Chine et 44 hors de Chine.

En France, le 25 février 2020, le ministère chargé de la santé faisait état de dix-sept cas confirmés de COVID-19 en France**. Un patient est décédé. Onze sont guéris. Deux nouveaux cas ont été diagnostiqués et pris en charge en milieu hospitalier depuis le 25 février.

Au cours du week-end du 22-23 février, la situation épidémique a évolué au niveau mondial. Avec l’intensification des foyers en Corée du Sud, au Japon, et à Singapour, et l’apparition de nouveaux foyers en Iran et en Italie. Dans ces pays, on assiste à une diffusion communautaire sans lien identifié avec des cas importés de Chine.

Cette pneumonie est une maladie infectieuse causée par un virus appartenant à la famille des coronavirus, pour le moment identifié sous le nom de SARS-Cov2. Le réservoir de virus est probablement animal. Même si le SARS-Cov2 est très proche d’un virus détecté chez une chauve-souris, l’animal à l’origine de la transmission à l’homme n’a pas encore été identifié avec certitude. Plusieurs publications suggèrent que le pangolin, petit mammifère consommé dans le sud de la Chine, pourrait être impliqué comme hôte intermédiaire entre la chauve-souris et l’homme.

Symptômes

D’après les éléments communiqués par les autorités chinoises pour les cas confirmés, les symptômes principaux sont la fièvre et des signes respiratoires de type, toux, sensation d’oppression et/ou douleur thoracique, avec parfois dyspnée (essoufflement). La durée de l’incubation est estimée à 6 jours mais peut aller jusqu’à 14 jours. Dans les cas plus graves, qui semblent concerner à ce jour principalement des personnes vulnérables en raison de leur âge ou de comorbidités (maladies associées), le patient peut être atteint d’un syndrome de détresse respiratoire aiguë, d’une insuffisance rénale aiguë, voire d’une défaillance multi viscérale pouvant entraîner le décès.

Transmission

La majorité des cas initialement décrits concernait des personnes ayant fréquenté un marché d’animaux vivants. L’hypothèse d’une zoonose (maladie transmise par les animaux) est donc privilégiée. La transmission interhumaine est établie et on estime qu’en l’absence de mesures de contrôle et de prévention, chaque patient infecte entre 2 et 3 personnes.

Comment se fait le diagnostic ?

La suspicion du diagnostic repose actuellement sur l’existence des signes d’infection respiratoire aiguë chez une personne exposée au virus au cours des 14 jours précédant l’apparition des symptômes.

Un test diagnostique spécifique, développé par le Centre national de référence des virus des infections respiratoires (dont la grippe) de l’Institut Pasteur afin de détecter ce nouveau virus sur des prélèvements d’origine respiratoire, est maintenant disponible dans de nombreux hôpitaux du territoire national français.

Prise en charge et traitement

Les patients potentiellement infectés par le SARS-Cov2 doivent être pris en charge dans l’un des établissements identifiés sur le territoire français pour la prise en charge des cas possibles et confirmés d’infections à MERS-CoV. Il n’y a actuellement pas de traitement spécifique vis-à-vis de ce type d’infection à coronavirus. Le traitement est donc symptomatique.

Toute personne présentant une infection respiratoire aiguë (fièvre, toux, essoufflement) dans les 14 jours, après être revenue d’un séjour dans une zone à risque**, doit faire le 15 qui décidera de la conduite à tenir. ***

Besoin d’informations par téléphone sur le nouveau coronavirus ?

Un numéro vert répond aux questions des Français sur le nouveau coronavirus de 9h à 19h, sept jours sur sept : 0 800 130 000.

Attention, la plateforme téléphonique n’est pas habilitée à dispenser des conseils médicaux, en cas de signes d’infections respiratoires dans les 14 jours suivant votre retour d’une zone à risque, il faut contacter le 15.

Quelques questions fréquentes

  • Quel est le réservoir animal ?

Un virus à 96% identique au SARS-Cov-2 a été identifié chez des chauves-souris capturées en Chine.La chauve-souris est donc très vraisemblablement le réservoir du virus.

  • Comment s’est effectué le passage de l’animal à l’homme ?

Il est très vraisemblable qu’un mammifère ait servi d’hôte intermédiaire entre la chauve-souris et l’homme. Cet animal intermédiaire n’est pas identifié avec certitude, mais le pangolin est suspecté.

  • Le virus peut-il persister dans l’environnement? Et le cas échant, pendant combien de temps ?

Au vu des données disponibles, la survie des coronavirus dans le milieu extérieur n’est que quelques heures sur des surfaces inertes sèches. Compte tenu des temps et conditions de transport entre la France et la Chine, le risque d’être infecté par le SARS-CoV2 en touchant un objet importé de Chine est considéré comme extrêmement faible. Les mesures d’hygiène standard (lavage des mains, nettoyage de surfaces) sont efficaces.

  • Quelle est la durée de l’incubation ?

La durée de l’incubation est en moyenne de 5 à 6 jours, avec des extrêmes de 2 à 12 jours, ce qui justifie la période de quarantaine de 14 jours.

  • Comment est diagnostiquée la maladie COVID-19 chez les patients ?

Le diagnostic est suspecté devant des signes d’infection respiratoire chez une personne revenant d’une zone de circulation du virus dans les 14 jours précédant l’apparition des symptômes, conformément à la définition de cas de Santé publique France.

  • Quelle est la période de contagiosité ?

La contagiosité semble débuter avec l’apparition des symptômes, voire quelques jours avant pour certains sujets.Elle serait plus importante chez les personnes symptomatiques, notamment quand elles toussent.

Un effort de recherche international se poursuit, incluant l’Institut Pasteur à Paris et le Réseau International des Instituts Pasteur, pour affiner les réponses à ces questions.

ETAT DE L’EPIDEMIE CORONAVIRUS 29 fevrier 2020 – SOURCE OMS Organisation Mondiale de la Santé

en France 57 cas confirmés de personnes infectées et 2 décès

Vous pouvez continuer à suivre l’évolution de la contagion par pays sur le site de l’OMS sur ce lien https://www.who.int/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/situation-reports

la situation au 29 février https://www.who.int/docs/default-source/coronaviruse/situation-reports/20200229-sitrep-40-covid-19.pdf?sfvrsn=7203e653_2

This article has 4 comments

  1. Angel Reply

    Et pour les femmes enceintes (6 mois), en prevention

  2. Bermond Reply

    Juste une remarque. Il n’était peut-être pas nécessaire de préciser en insistant sur un comparatif qui me semble un peu simpliste avec la grippe saisonnière (ne considérer que le taux de mortalité). Les services de santé qui sont en première ligne et qui font un travail admirables et méritent d’être remerciés, sont dans beaucoup de région saturés, la criticité est évidente. Je pense que nous devons par respect pour l’être humain en général suivre les consignes qui nous sont données et que vous rappelez d’ailleurs. Prenez soin de vous et des autres.

  3. GUICHON Sandrine Reply

    des infos qui ressemblent enfin à de vraies infos, merci

Laissez nous un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.